INFOUEST n°76
INFOUEST 76

INFOUEST 76

L’inFO militante
Partenaire
Partenaire
Partenaire
Partenaire
Motion de la Commission Exécutive de l’UD FO 22

Organisons la grève jusqu’à satisfaction des revendications !

L’union départementale des syndicats FO Côtes d’Armor considère qu’elle n’a pas sa place ni de rôle à jouer dans le « grand débat national » lancé par le président et son gouvernement.

A l’heure où ce « grand débat national » débute, l’UD FO des Côtes-d’Armor constate que le gouvernement continue sa politique de destruction de tous les droits individuels et collectifs de la classe ouvrière, et notamment :

  • donne le contrôle total de l’indemnisation du chômeur à l’Etat et au patronat, en supprimant la quote-part salariale de la cotisation assurance-chômage ;
  • réduit au 1er janvier 2019 le droit des chômeurs à être indemnisés ;
  • prépare la casse totale de notre système de retraite, via un projet de régime de retraite universelle par points, dont l’objectif affiché est de réduire le montant des pensions et retraites par milliards ;
  • détruit le service public en s’appuyant sur les 32 propositions du rapport de CAP 2022 (fermeture d’hôpitaux, de bureaux de poste, d’écoles, de trésoreries…) ;
  • maintient la contre-réforme du lycée et la destruction du bac contre lesquelles se mobilisent les lycéens et les enseignants.

L’UD FO des Côtes-d’Armor dénonce une volonté gouvernementale d’associer par la concertation les syndicats à ces réformes totalement contraires aux intérêts des salariés. Le syndicat n’est pas un parti, et nous n’avons pas à nous substituer aux élus de la République. Nous sommes des interlocuteurs sociaux et représentons nos adhérents, nous ne sommes ni des partenaires, ni un corps intermédiaire supplétif du gouvernement et du patronat. En tant qu’organisation syndicale libre et indépendante, nous ne participerons pas à ce leurre du « grand débat », outil d’intégration corporatiste opposé à la négociation contractuelle porteuse des revendications sociales.

Nos revendications demeurent plus que jamais d’actualité !

  •  l’augmentation générale des salaires et des pensions, des minimas sociaux et en particulier du SMIC, la hausse du point d’indice, l’indexation des salaires et des retraites sur l’inflation ;
  • l’abrogation de la loi El Khomri et des ordonnances Macron de destruction du Code du travail ;
  • le maintien de tous les services publics, du statut général et des statuts particuliers de la fonction publique ;
  • l’arrêt de la casse de notre sécurité sociale gravement menacée par la suppression des cotisations sociales salariales et les exonérations de cotisations sociales patronales ;
  •  le maintien des 42 régimes de retraite, non au régime universel de retraite par points.

L’UD FO des Côtes-d’Armor continue à dénoncer l’état d’urgence qui est utilisé contre les travailleurs, elle condamne toute forme de violence dont le gouvernement est responsable, et tout ce qui remet en cause les libertés publiques.

L’UD FO 22 constate que les grèves se multiplient, encore isolément dans tous les secteurs, souvent victorieuses comme à la société Louisiane à Loudéac et dans l’Aveyron, où la négociation salariale a abouti favorablement. De même, les personnels et les étudiants de l’ENSATT et de l’IUT de Lannion organisés en assemblée générale, ont constitué leur cahier de revendications, organisé la grève et obtenu en partie satisfaction, notamment contre la réduction des moyens.
Pour l’UD FO, c’est la grève de tous les travailleurs unis avec leurs organisations syndicales qui fera reculer ce gouvernement et aboutir nos revendications. Seule la grève jusqu’à satisfaction peut permettre de reconquérir nos droits et d’en arracher de nouveaux.

C’est pourquoi l’UD FO 22 appelle les salariés à se réunir, à définir leurs cahiers de revendications, à organiser la grève pour les faire aboutir.

Tous ensembles, on peut gagner !

A Saint Brieuc, le 17 janvier 2019, voté à l’unanimité