INFOUEST
INFOUEST n°73

INFOUEST n°73

L’inFO militante
Partenaire
Partenaire
Partenaire
Partenaire

Poursuivis en justice pour avoir participé à un barrage routier filtrant le 19 mai, jour de mobilisation nationale contre la loi Travail, six militants, dont Michel Poulet, secrétaire adjoint de l’Union départementale FO du Bas-Rhin, comparaissaient une nouvelle fois ce mardi devant le tribunal correctionnel de Strasbourg. Ils n’étaient pas seuls.

Bravant le froid, pas moins de 500 manifestants – dont une vingtaine de camarades des Unions Départementale de Bretagne – s’étaient rassemblés devant le palais de justice de Strasbourg ce mardi 17 janvier à 8 h, à l’appel notamment de l’Union départementale FO, ainsi que de la CGT et de Solidaires.

Ils étaient venus exprimer haut et fort leur solidarité avec les six militants des trois organisations à qui le procureur a pris l’initiative de reprocher d’avoir manifesté sans autorisation et d’avoir entravé la circulation, sans qu’aucune plainte n’ait été déposée préalablement par un tiers. Le conseil départemental s’est porté partie civile dans un second temps.

Les manifestants étaient 200 lors de la première audience, le 9 novembre dernier. Ce jour-là, le procès avait été renvoyé à ce 17 janvier.

Aujourd’hui, le jugement a été mis en délibéré. Il sera rendu le 7 mars.

Le procureur a requis 2 000 euros d’amende pour 5 des 6 militants, dont Michel Poulet, pour, à la fois, organisation d’une manifestation sans déclaration préalable et entrave à la circulation, et 1 500 euros d’amende pour le sixième, pour entrave à la circulation.

FO continue de revendiquer la relaxe pour les six militants.

Evelyne Salamero (FO Hebdo)