Comme chaque année depuis 1980, FO est de la partie au sein de la caravane « publicitaire » et participe, à sa façon, à l’événement sportif populaire par excellence.

Comme le souligne l’éditorial du Secrétaire général de la Confédération syndicale, Jean-Claude Mailly, « cet évènement revêt une caractéristique propre : celle d’articuler le collectif et l’individuel et d’incarner, malgré l’aspect compétition, la solidarité ». On trouve là résumée les valeurs qui animent l’action que mène FO toute l’année : s’engager et militer individuellement, dans un cadre collectif solidaire, pour le progrès des « droits des actifs, chômeurs, retraités, jeunes, salariés du public, salariés d’entreprises du privé de toutes tailles, grandes ou PME, TPE ».

La présence à nouveau de FO, lors de cette 103e édition, intervient dans un contexte social on ne peut plus tendu. « On ne sait encore si la bataille contre le projet de loi Travail, engagée depuis des mois, sera terminée et avec quelle issue le 2 juillet, date de début du Tour de France » rappelle le Secrétaire général. Pour FO, ce sera ainsi l’occasion d’aller à la rencontre des passionnés du Tour – ils sont salariés, chômeurs, retraités et… même chefs d’entreprise – pour les sensibiliser, les informer, débattre avec elles et eux sur les positions défendues en particulier sur le projet de « loi Travail ».

Le numéro spécial de FO Hebdo édité à cette occasion, tiré à plus de 200 000 exemplaires, fait désormais référence pour ses articles consacrés à l’épreuve sportive – car c’est bien elle qui attire l’attention au moment du passage, arrivée ou départ, d’une étape.

Cette année est celle aussi des élections syndicales dans les Très Petites Entreprises (TPE) et pour les salariés du particulier employeur. Elles auront lieu du 28 novembre au 12 décembre 2016. Par correspondance ou par internet, ces employés seront appelés à voter pour le syndicat de leur choix. Ce scrutin spécifique concerne quelque 4,5 millions de salariés employés dans des entreprises de moins de 11 salariés qui, de fait, sont dépourvues d’institution représentative du personnel. Presque tous les secteurs d’activité seront concernés par ces élections : artisanat, professions libérales, salariés du particulier employeur (assistantes maternelles, aides à domicile), hôtels-cafés-restaurants, garages et services automobiles, commerces de proximité, salons de coiffure, pharmacie


C’est dans ce cadre que FO se lancera dans la course à bord de deux véhicules aux couleurs de la campagne TPE 2016. Les Unions départementales (UD) des villes-étapes en profiteront pour conduire des actions d’information et de sensibilisation sur les enjeux de cette élection. Ainsi sont d’ores et déjà programmées : distributions de flyers, installations de stands d’information et conférences de presse…