INFOUEST n°76
INFOUEST 76

INFOUEST 76

L’inFO militante
Partenaire
Partenaire
Partenaire
Partenaire
Aucune sanction, aucune condamnation,
d’aucun salarié d’Air France, libération immédiate !

Quelques jours après que le Premier Ministre ait exprimé son mépris pour les agents de la Fonction Publique et pour leurs organisations en imposant, malgré l’avis des organisations majoritaires et malgré ses propres engagements, son projet « PPCR », les salariés d’Air France sont à leur tour victimes de la violence du Gouvernement.

Le bureau de l’Union Départementale FO 22 dénonce tant le déni de démocratie que la campagne ignoble qui tente de criminaliser, les salariés et leurs syndicats (qui résistent), tandis que le 1er ministre en se déclarant sans la moindre réserve, grand protecteur des patrons et des actionnaires bafoue toutes les règles républicaines.

Victimes de la violence qui consiste à priver des milliers d’entre eux de leur travail, certains sont aujourd’hui arrêtés comme des criminels, inculpés menacés de sanctions, de condamnations pour avoir manifesté leur colère contre les plans qui les frappent.

Les déclarations haineuses et menaçantes qui ont suivi la bousculade et l’incident de la chemise déchirée, avaient déjà provoqué l’indignation de tous les salariés.

Ceux qui soutiennent, appellent et organisent maintenant cette chasse aux salariés devraient prendre la mesure de la profonde solidarité qui mûrit parmi les travailleurs autour de toutes les catégories de salariés d’Air France déterminés et unis contre les plans destructeurs de leur direction.

Nous apportons notre total soutien au personnel et aux organisations syndicales engagées dans le combat contre un plan de suppression de 2900 postes pour enrichir encore plus les actionnaires.

L’Union Départementale des Syndicats Force Ouvrière des Côtes-d’Armor tient à faire savoir qu’elle prendra toute sa place dans l’organisation de la mobilisation de tous les salariés en défense des salariés incriminés.

Pour l’UD FO 22, l’exigence est simple : Aucune sanction, aucune condamnation, d’aucun salarié d’Air France, libération immédiate des salariés en garde à vue, aucun licenciement, retrait du plan de licenciement de la Direction d’Air France. L’UD FO 22 décide de mobiliser dès aujourd’hui toutes ses instances et tous ses syndicats en ce sens.

Pour le secrétariat général du bureau de l’UD FO 22
Le 13 10 2015, le SG, Eric Le Courtois