Editorial de Jean-Claude Mailly (FO-Hebdo) du mercredi 31 janvier 2018

Pénitentiaire, Ehpad le 30 janvier, enseignement le 1er février, Carrefour et SNCF le 8 février sont les principaux conflits en cours ou à venir.

L’emploi, les conditions de travail et les salaires sont au cœur des revendications, ainsi que l’avenir des principes républicains.

La confédération appuie directement et indirectement ces mouvements, en contact avec les syndicats et les fédérations concernés.

De fait, si la croissance économique reprend en France comme en Europe, les inégalités continuent à se creuser et les services publics à être menacés.

Si la production reprend, la redistribution est toujours en panne.

Dans ce contexte, la question européenne de la révision des traités devient de plus en plus nécessaire et urgente.

C’est le message que nous portons avec la Confédération européenne des syndicats(CES), notamment avec la campagne « Augmentez les salaires ».

Cette revendication est une revendication socialement et économiquement essentielle, dans le privé comme dans le public.

C’est aussi pourquoi nous nous sommes vivement opposés – avec succès pour le moment – à toute désindexation totale ou partielle du Smic.

Force Ouvrière, syndicat de la feuille de paye ? Nous assumons effectivement ce rôle sans hésiter.