INFOUEST
INFOUEST n°73

INFOUEST n°73

L’inFO militante
Partenaire
Partenaire
Partenaire
Partenaire

I hurried into the local department store to CISSP Certification grab1 some last minute Chirsmas gifts. I looked at H12-224 fast track all the people and grumbled2 to myself. I would be in here forever and CISSP Certification I just had so much ICGB director to do. Chirsmas was CISSP Certification beginning to become such a drag. I kinda wished that I could just sleep 70-417 study guide through Chirsmas. But I hurried the best I could through all the 70-417 study guide people to H12-211 exam questions the toy department. Once again IIA-CFSA syllabus I kind of mumbled3 H12-224 fast track to myself at Itexamplan the prices of IIA-CFSA syllabus all these toys, and wondered if the grandkids would even play whit4 them. I found myself in the doll aisle5. Out of the corner of my eye I saw a little boy about 5 holding a lovely doll.He kept touching6 Itexamplan her hair and he held ICGB director her so gently. I could not seem to help myself. I just kept loking over at the little boy and wondered who the doll was for. CISSP Certification I watched 70-417 study guide H12-211 exam questions him turn 70-417 study guide to a 70-417 study guide woman and he called his aunt by name and said, « Are you sure 400-101 Dumps I don’t have Itexamplan enough money? » She replied a H12-211 exam questions bit impatiently, « You know that you don’t CISSP Certification H12-211 exam questions have enough money for it. » The aunt 400-101 Dumps told H12-211 exam questions the little boy IIA-CFSA syllabus not to go anywhere that she had to go and get some other things and would be back in a Itexamplan few minutes. And then she left the aisle. The boy continued to hold the CISSP Certification ICGB director H12-211 exam questions 400-101 Dumps doll. After a bit I asked 70-417 study guide the boy H12-211 exam questions who the doll was Itexamplan for. He said, « It is the doll my sister wanted so badly for Chirsmas. She just knew that Santa ICGB director would bring it. « I CISSP Certification told him that maybe Santa was ICGB director going to bring it . He said, « No, Santa can’t go where my sister is…. I have to give CISSP Certification the doll to CISSP Certification ICGB director my Mama to ICGB director take to her. « I asked him H12-224 fast track where his siter was. He looked at me with the saddest eyes and said, « She was gone 70-417 study guide to ICGB director be with Jesus.

My Daddy says that Mamma is going to have 70-417 study guide to go be with her. » My heart nearly stopped beating. Then the boy looked ICGB director at me again and said, « I told my CISSP Certification Daddy 400-101 Dumps 400-101 Dumps to tell my Mama not to go yet. I told him to tell her to wait Itexamplan 400-101 Dumps till I got back from the store. » Then he asked me if i wanted to see his picture. I 70-417 study guide told 70-417 study guide him I’d love to. He pulled out H12-211 exam questions some picture he’d had taken at the IIA-CFSA syllabus front of H12-211 exam questions ICGB director the store. He said, « I want my Mama to take this with IIA-CFSA syllabus her so the dosen’t ever forget me. I love my Mama so IIA-CFSA syllabus very IIA-CFSA syllabus much and I wish Itexamplan she dind not have IIA-CFSA syllabus CISSP Certification to leave me.But Daddy CISSP Certification says she CISSP Certification will need to be with my sister. » I saw that the little H12-224 fast track 70-417 study guide boy had lowered his head and had grown so qiuet. While he was not looking I IIA-CFSA syllabus reached into my purse H12-224 fast track and pilled out a 400-101 Dumps handful of CISSP Certification Itexamplan bills. I asked the little boy, « Shall we count 70-417 study guide ICGB director that miney one more time? » He H12-224 fast track Itexamplan grew excited and Itexamplan said, « Yes,I just know it has 70-417 study guide to be enough. » So I slipped my money in with his and we began to count it . Of course it was plenty for the doll. He softly said, « Thank you Jesus for H12-224 fast track giving H12-211 exam questions me Itexamplan enough money. » Then the boy said, 70-417 study guide « I just asked H12-224 fast track Jesus to give IIA-CFSA syllabus 400-101 Dumps me enough money to buy this doll so Mama can CISSP Certification take it Itexamplan with H12-211 exam questions her to give my sister. And he heard my prayer. I wanted to ICGB director 70-417 study guide ask him give for enough H12-224 fast track to buy my Mama a CISSP Certification white rose, but H12-224 fast track I didn’t ask him, but he gave me enough to buy ICGB director the doll and a rose for H12-211 exam questions my Mama. She loves white IIA-CFSA syllabus rose so much. « In a IIA-CFSA syllabus few H12-224 fast track minutes the IIA-CFSA syllabus aunt 400-101 Dumps came H12-224 fast track back and I ICGB director wheeled my cart away. I could not keep from thinking about IIA-CFSA syllabus the little 70-417 study guide boy as I finished my shoppong in a ttally different ICGB director spirit than when I had started. And 400-101 Dumps I kept remembering 400-101 Dumps a story I had seen in the newspaper several days earlier about a drunk driver hitting a car and killing7 a little girl and the 400-101 Dumps Mother was in Itexamplan serious Itexamplan condition. 400-101 Dumps The family was deciding on whether to remove H12-211 exam questions the life support. Now surely 400-101 Dumps this little boy did IIA-CFSA syllabus H12-224 fast track not belong 400-101 Dumps H12-211 exam questions with that story.Two days later I read in the paper 400-101 Dumps where the family had disconnected the life support and the young Itexamplan woman had died. I could not forget H12-224 fast track ICGB director the little boy and just kept wondering Itexamplan H12-211 exam questions if the H12-224 fast track two were somehow connected. Later that day, I could not help myself and I went out H12-211 exam questions and bought aome white roses IIA-CFSA syllabus and took them to the funeral home where the yough woman was .And there she was holding a lovely white rose, the beautiful doll, and the picture of the little boy in the store. I left there in tears, H12-224 fast track thier life changed forever. The love that little boy had for his little sisiter and his mother was overwhel. And in a split8 second a drunk driver had ripped9 the life of that little boy to pieces.

Depuis un an, le gouvernement Macron – Philippe s’attaque frontalement à l’ensemble des droits et acquis des travailleurs et de leurs enfants : casse du code du travail par ordonnances, suppression de dizaines de milliers d’emplois aidés, baisse des A.P.L, remise en cause de la sécurité sociale avec la suppression des cotisations en cours, hausse de la C.S.G., réforme du baccalauréat et sélection à l’entrée de l’université, refonte de la formation professionnelle… La liste est longue.

Sortir de la concertation !

Au nom d’un « nouveau contrat social », le gouvernement engage des « concertations ». L’exemple de la formation professionnelle montre bien ce que cherche le gouvernement : le projet d’accord national interpro sur la formation professionnelle signé entre syndicats de salariés et patronat ne lui suffit pas ! Le gouvernement a présenté son projet pour mettre en place le bigbang de la formation professionnelle, en proposant de monétiser les droits à la formation, il ouvre la voie à sa liquidation. Ce n’est pas acceptable !!! Aucune mesure favorable aux salariés ne sortira de la soi-disant concertation. La commission exécutive demande également que la Confédération se retire de toutes les tables de concertation et de négociation (ex : C.A.P. 2022, …) mises en place par le gouvernement qui n’ont d’autre but que d’amener les syndicats à participer à la mise en place de contre réformes au nom de « l’intérêt général » à la place de la défense des intérêts matériels et moraux des salariés.

Non à la signature de l’ANI sur la formation professionnelle !

Camarades, concernant la formation professionnelle, nous attendons du bureau confédéral de notre organisation syndicale une réaction de résistance pour protéger la classe ouvrière à la hauteur de la violence de la destruction des droits auxquelles conduit cette accord. En aucun cas les résolutions du congrès de Tours n’orientent le mandat de notre confédération pour une telle signature. Par une déclaration en date du 23 février et du 05 mars, le bureau confédéral annonce qu’il a décidé de signer l’accord interprofessionnel sur la formation professionnelle. Pour la C.E. 22, il est temps de dire « NON » et de faire barrage à cette destruction systématique de tous nos droits et acquis collectifs. Cette décision est très lourde de conséquence pour tous les salariés, pour la promotion sociale, pour l’existence de l’AFPA et des Lycées Professionnels. Elle menace également le statut de fonctionnaire des professeurs des lycées professionnels et les emplois de tous les salariés des organismes paritaires collecteurs agréés (O.P.C.A.) et organisme paritaire chargé de la gestion du congé individuel de formation (O.P.A.C.I.F.). L’objectif contenu dans cet accord est de privatiser la formation initiale et continue et de la soumettre à l’hégémonie du patronat. Les ministères précédents ont d’ailleurs mis en place l’outil qui organise la privatisation de l’enseignement professionnel : les campus des métiers tel celui de Redon où la C.C.I. et l’intercommunalité ont négocié sa mise en place avec l’Université autonome de Montpellier. Avec cet accord sur la formation professionnelle, les patrons se frottent les mains, c’est la fin des grilles de salaires, la fin des diplômes et des conventions collectives. Les diplômes nationaux sont liquidés aux profits de blocs de compétences. La compétence renvoie à un système individualisé d’évaluation permanente de la performance du salarié par le patron. Elle n’ouvre aucun droit, ni garantie. Au contraire, elle est un moyen de pression sur le salarié en vue de baisser le coût du travail. « La préservation intégrale des éléments du C.I.F., appelé dorénavant C.P.F. de transition professionnelle » n’est pas assurée, l’ANI sur la formation professionnelle signe l’assassinat du C.I.F.. Pour rappel le Congé Individuel de Formation répond aux aspirations individuelles de promotion par le biais d’une formation qualifiante et diplômante ou de reconversion professionnelle, assimilée comme temps de travail cotisé. Le Compte Personnel de Formation permet principalement des formations courtes, non rémunérées et indemnisées sous conditions, pour partie en dehors du temps de travail. Le C.I.F. serait « remplacé » par un abondement du C.P.F. de 400 heures et quelques miettes de plus pour les salariés de bas niveau de qualification. Le Gouvernement a décidé, contre l’avis des organisations syndicales, de le monétariser à hauteur de 5.000 € ! Le coût moyen d’un C.I.F. étant de 25 à 100.000 €, voire plus, c’est la promotion sociale qui est ainsi détruite. La transformation des O.P.C.A. et de Pôle Emploi en « opérateurs de compétences » signe la fin du droit au choix de sa formation par les salariés. Ceux-ci sont tous soumis au marché. Quant au C.P.F. de reconversion, il faudra d’abord obtenir l’autorisation et l’accord de l’employeur alors que le C.I.F., lui, est un vrai droit. En conséquence, la C.E. de l’U.D. FO des Côtes d’Armor attachée à la Charte d’Amiens, réunie le 16 mars 2018, demande le retrait de la signature de la Confédération concernant cet accord national interprofessionnel, signé en dehors de tout mandat.

Non à la montée du corporatisme !

La CE de l’UD FO 22 prend la mesure de la montée du corporatisme et s’y oppose. De même, nous soutenons tous nos syndicats qui décident dans l’unité la plus large possible Public/Privé de répondre aux appels à la grève dès le 22 mars et de s’appuyer sur cet appel pour être prêt à organiser le blocage du pays. On connait les objectifs du gouvernement : ce sont nos droits et nos acquis qu’ils veulent détruire, il faut sortir du piège de la concertation et réaffirmer nos revendications :

  • Abrogation de la loi-travail et de la loi El-Khomri !
  • Abrogation des ordonnances Macron et du projet Pénicaud !
  • Retour à une sécurité sociale basée sur la cotisation et contrôlée par les travailleurs, abrogation de la C.S.G. !
  • Retrait du projet Macron Spinetta de la réforme de la S.N.C.F., maintien du statut des cheminots !
  • Maintien du diplôme national du bac, non à l’introduction du contrôle continu, non à la sélection à l’entrée de la fac !
  • Aucune suppression de postes de fonctionnaire, arrêt du recours aux contractuels, création des postes nécessaires !
  • Retrait du parcours professionnel carrières et rémunérations (P.P.C.R.) !
  • Maintien du Code des pensions et de la Caisse nationale de retraites des agents des collectivités !

A l’unanimité moins une abstention.