InFOuest
N°70 - Juillet 2019

N°70 - Juillet 2019

L’inFO militante
N°3312 - 18/09/2019

N°3312 - 18/09/2019

Partenaire
Partenaire
Partenaire

«Le droit syndical»

Ce guide de près de 500 pages, grâce à une approche synthétique, mais tout en étant très précis et référencé, est devenu, depuis de nombreuses années, un instrument indispensable à l’activité de nos délégués syndicaux et permet à chacun d’exercer son mandat, dans le respect des règles légales.

La loi du 20 août 2008 ayant profondément modifié les règles de représentativité et fait des élections professionnelles un préalable incontournable et un véritable enjeu syndical, il était nécessaire de remettre totalement à jour cette brochure.

Cette nouvelle édition, intègre la jurisprudence la plus récente et traite de tous les aspects du droit syndical, à la lumière des nouvelles règles de représentativité.

Sont notamment abordées les questions relatives au rôle que doit jouer le syndicat lors des élections professionnelles, à la désignation du délégué syndical, à ses attributions et à sa protection. Elle donne également les clefs pour permettre aux syndicats, le cas échéant, de s’implanter et de se structurer, notamment par l’intermédiaire du représentant de la section syndicale.

Le document traite également du droit syndical applicable dans les 3 fonctions publiques.

•  Format : 21 x 29,7 cm
•  617 pages
•  Prix : 17,00€


«Les Comités d’Entreprise»

L’ouvrage de référence pour les comités d’entreprise, de groupe, d’entreprises européens ou de la société européenne a été entièrement remis à jour (intégrant notamment la loi sur la représentativité).  Tout y est : des élections aux attributions économiques, aux oeuvres sociales et culturelles, en passant par la protection liée au mandat.

•  502 pages
•  Format : 29,7 x 21 cm
•  Prix : 20,00€


«Les Délégués du Personnel»

Compte tenu des seuils, le délégué du personnel est souvent le premier maillon de la représentation du personnel dans l’entreprise. La confédération édite une brochure destinée à l’aider dans l’exercice de ses fonctions.

•  240 pages
•  Format : 29,7 x 21 cm
•  Prix : 13,00€


«C.H.S.C.T. – La Santé au Travail»

Ce manuel rassemble, toutes les positions et informations confédérales qui concerne la prévention des risques professionnels, la médecine du travail, les maladies professionnelles, l’insertion des personnes handicapées, etc.

•  300 pages
•  Format : 29,7 x 21 cm
•  Prix : 13,00€


«Il Faut Sauver le Service Public» par Jean-Claude MAILLY

En dix ans, alors que la population française a augmenté de 4,2 millions de personnes, alors que nous traversons une crise sans précédent, les services publics – fondement de notre République, qu’ils rendent accessible pour tous les citoyens – ont été considérablement amputés. Le système social qui fait la force et la fierté du « modèle français » est remis en cause. Sous toutes ses formes (pompiers, hôpitaux, administrations, organismes sociaux…), le service public en est affaibli, et c’est une société de services, marchands, à plusieurs vitesses, qui se dessine. Avec force, en se fondant sur des exemples concrets, locaux et chiffrés, Jean-Claude Mailly rappelle la nécessité d’un service public égalitaire et républicain, fondé sur le maillage du territoire, porté et incarné par des femmes et des hommes au plus près des besoins des citoyens.

•  196 pages
•  Format : 20,5 x 13 cm
•  Prix : 3,00€


«Les Apprentis Sorciers» par Jean-Claude MAILLY

Après plus de 6 mois de mobilisation contre la loi travail, une majorité de Français se déclarent toujours contre ce texte de loi. Le débat se focalise sur quelques points : inversion de la hiérarchie des normes, diminution de la majoration des heures supplémentaires, plafonnement des indemnités prudhommales, critères du licenciement économique etc… Et il ne s’agit là que de quelques articles sur les plus de 200 pages de cette loi dite « El Khomri », du nom de la ministre du travail.
Mais comment la gauche a pu perdre pied depuis tant d’années dans les eaux troubles du néolibéralisme triomphant ? Et de quelle façon se déroule concrètement les discussions entre interlocuteurs sociaux et gouvernement ? Quels sont les rapports de force mais aussi la teneur des rapports humains qui s’installent ?
Jean-Claude Mailly analyse ici la faillite idéologique d’une gauche qui semble avoir perdu la boussole et livre ici un témoignage rare sur les coulisses du dialogue social. Le secrétaire général de Force ouvrière apporte également un éclairage important sur le contexte économique, social et politique pouvant expliquer qu’un tel projet de loi ait pu voir le jour, tant au niveau national que dans le contexte européen.

•  128 pages
•  Format : 20,5 x 13 cm
•  Prix : 6,00€


«Le Syndicalisme en France» par Joël SOHIER

Dans le contexte de la mondialisation qui bouleverse les relations du travail et la vie sociale des nations, le syndicalisme est confronté à la remise en cause des acquis salariaux. Voici l’essentiel de ce qu il faut savoir pour comprendre le syndicalisme d’aujourd’hui, ses origines, ses structures et ses débats.
CFDT, CFTC, CGC, CGT, FO, FSU, SUD, UNSA, etc., autant d organisations syndicales dont il est bien difficile de cerner les contours et spécificités. Pourquoi une telle profusion ? L’existence de chacune de ces organisations n est pas fortuite. Chaque syndicat a une histoire et des bases idéologiques qui aident à comprendre
les positions des uns et des autres.
Après une description des différentes organisations, de leurs origines et de leurs fondements, l’auteur apporte un éclairage sur les principaux
dossiers actuels en matière de droit du travail, de protection sociale, de mondialisation des entreprises.

•  192 pages
•  Format : 24 x 15,5 cm
•  Prix : 6,00€


«Corporatismes d’Hier et d’Aujourd’hui» par Jacques MOISAN

Bien des gouvernements hier et aujourd’hui, bien des responsables politiques, de tous bords, en particulier en France, citent pour modèle la  « Doctrine Sociale »  de l’Eglise catholique. C’est le pape Léon XIII qui a fixé les bases de la version « moderne » de cette « doctrine », dans une lettre encyclique publiée le 15 mai 1891 sous le nom latin de « Rerum Novarum ». Cette « doctrine » a été constamment réaffirmée et actualisée par le Vatican, en particulier par les papes Jean-Paul II et Benoît XVI.  Elle  propose d’atteindre le « Bien Commun »  en dénonçant le « libéralisme » d’un côté mais surtout en faisant barrage à toute forme de « collectivisme » de l’autre côté. Et elle préconise une « Troisième Voie », vers un modèle d’organisation sociale et politique fondé sur le «Corporatisme ».  Il s’agirait de « révolutionner » les relations entre l’Etat, la société et « l’économie ». Mais en quel sens ?

Jacques MOISAN a fait une  très large recension des expériences passées ; car la « Doctrine Sociale »  a directement inspiré des nombreux régimes tels que « L’Estado Novo » du Dr Salazar au Portugal  de 1933 à 1974 ou le Brésil de G. Vargas,  entre 1937 et1945 … Ou « L’Etat national-syndicaliste » de la Phalange franquiste … Ou la « République nationale-catholique » slovaque de l’Abbé Tiso, entre 1941 et 1945 ? Etc …
Pourtant, le  « corporatisme » a aussi été adopté par des régimes et des dirigeants qui n’avaient pas de lien direct avec le catholicisme proprement dit, comme le nazisme ou le mussolinisme. Mais tous étaient des régimes dictatoriaux voire totalitaires. Pourquoi ?

Jacques MOISAN a essayé d’analyser la logique de tous les projets inspirés par le corporatisme, ceux d’hier, mais surtout ceux d’aujourd’hui … Comme le projet de « réforme du Sénat » formulé par le groupe de travail institué en 2014 par Claude BARTOLONE (proposition n° 10). Pour ne citer que celui-là !
Le « corporatisme » est-il toujours une menace pour les libertés et la démocratie ? Et quelles relations avec l’action de l’Eglise ?
Voilà quelques-unes seulement des questions qu’un tel sujet soulève – entre autres.

•  192 pages
•  Format : 29,7 x 21 cm
•  Prix : 10,00€


«Alexandre Hébert, un Homme de Conviction, un Anarchiste Individualiste» par Alexandre HÉBERT

•  225 pages
•  Format : 29,7 x 21 cm
•  Prix : 10,00€