INFOUEST n°76
INFOUEST 76

INFOUEST 76

L’inFO militante
Partenaire
Partenaire
Partenaire
Partenaire

Réuni le vendredi 12 janvier 2018, le bureau de l’UD FO 22 refuse le projet de liquidation du baccalauréat, premier grade universitaire et diplôme national. C’est la clef de voûte de toute l’Éducation nationale et le véritable socle des qualifications reconnues dans les conventions collectives et le Code du travail !

La disparition du caractère national des diplômes ouvre la voie à la seule logique des compétences et cela induit la disparition des grilles de salaire dans les conventions collectives, ce que FO n’accepte pas.

Le projet de réforme du baccalauréat se situe dans la droite ligne des contre-réformes qui remettent systématiquement en cause les droits des salariés et des jeunes :
• loi El Khomri et ordonnances Macron qui détruisent le code du travail
• suppression des cotisations sociales et remplacement par la CSG qui menacent la sécurité sociale, plus grande conquête ouvrière
• attaques contre la formation professionnelle et l’assurance chômage
• liquidation des services publics
• réforme des rythmes scolaires, réforme du collège… qui territorialisent l’école, dynamitent le cadre national du calendrier scolaire, des horaires, des programmes, des diplômes.

Le bureau de l’UD FO 22 exige le maintien et le rétablissement, dans toutes les disciplines, des épreuves nationales, anonymes, ponctuelles et terminales du baccalauréat. Nous refusons le remplacement des épreuves terminales par le contrôle continu qui consacrerait l’autonomie des établissements avec un lycée et un parcours à la carte, un baccalauréat maison, un baccalauréat par lycéen.

Avec le « plan étudiants », le baccalauréat à la carte ne garantit plus l’accès de chacun à l’université dans la filière de son choix. Le bureau de l’UD FO 22 refuse cette remise en cause du baccalauréat en tant que premier grade universitaire : le baccalauréat doit demeurer la seule condition d’accès à l’université.

C’est pourquoi le bureau de l’UD FO 22 alerte tous les salariés : c’est l’avenir de nos enfants et de tous les jeunes qui est gravement menacé par ces attaques contre le diplôme national du baccalauréat. L’Union Départementale Force Ouvrière exige :
• le RETRAIT du projet de réforme du baccalauréat
• le RETRAIT du « plan étudiants »

Adopté à l’unanimité
Saint-Brieuc, le 12 janvier 2018