RÉSOLUTION DU XXIVème CONGRÈS

DE L’UNION DÉPARTEMENTALE des syndicats

CGT FORCE OUVRIÈRE des Côtes d’Armor

Le XXIVème Congrès de l’Union Départementale des syndicats Force Ouvrière des Côtes d’Armor réaffirme son attachement à la Charte d’Amiens qui reste d’une actualité brûlante. Cette dernière pose l’indépendance du syndicat, non pas comme une fin en soi, mais comme le moyen indispensable pour :

  • « Œuvrer à l’accroissement du mieux-être des travailleurs par la réalisation d’améliorations immédiates »

  • Préparer « l’émancipation intégrale qui ne peut se réaliser que par l’expropriation capitaliste ».

Toute la question du rapport de force dans une négociation se pose dans le respect des interlocuteurs (et non des partenaires sociaux) et pour Force Ouvrière la régression sociale ne se négocie pas ! Nous avons constaté depuis très longtemps que la négociation contractuelle a apporté des améliorations directes aux conditions de vie de la classe ouvrière, mais lorsque celle-ci est bafouée et se traduit par de la concertation médiatique, la seule issue de la classe ouvrière pour construire le rapport de force c’est la grève générale.

Le mandat est construit par les débats des adhérents en syndicat, ce point est fondamental, il détermine notre syndicat et l’action de nos délégués

Suite de la lecture… UD FO RESOLUTION adopté au XXIVème CONGRES