Confédération FO
Partenaire
Partenaire
Partenaire
Partenaire

« STOP A L’AUSTÉRITÉ, HOPITAL EN DANGER ! »

Ce jeudi 10 septembre 2015, le personnel du Centre Hospitalier est en grève. Les organisations syndicales CGT, FO et CFDT font le même constat, c’est la raison de ce mouvement inter-syndical.

Pour le syndicat Force-Ouvrière, nous constatons une nette dégradation des conditions de travail sur l’hôpital de Saint-Brieuc.

Dans les hôpitaux, c’est une politique de rigueur qui s’installe par une évolution des recettes inférieures à l’évolution des dépenses ! L’endettement des hôpitaux a triplé en dix ans, frôlant les 30 milliards d’euros fin 2012.

Sur notre secteur sanitaire, c’est plus de 10 millions d’euros de déficit.

Il s’agit donc d’une politique volontariste de restructuration destructive du monde hospitalier public sur les A.R.S. avec entre autres conséquences la hausse vertigineuse des absences pour raison de santé.

Pour notre Directeur, que nous avons rencontré lundi dernier, tout va bien concernant les conditions de travail ! Il estime qu’il faudrait supprimer des lits puisqu’il y aurait en moyenne 30 lits par jour d’inoccupés.

Que fera t’il en période de pics d’activité ? Que fait-il des lits de crise à 3 lits et du développement des chambres seules, bien sûr facturées au patient ou devrais-je dire au CLIENT, c’est le mot qu’il a utilisé lors des dernières C.T.E.

Seul point noir pour lui, le déficit de 1,5 millions d’euros au premier semestre (alors que fin 2014 il y avait un excédent de 1,5 millions). Ce déficit serait lié à une baisse d’activité au premier semestre de 5% et à une baisse de 1% des remboursements par l’assurance maladie due à la baisse des tarifs.

Que fait-il du personnel qui soigne les patients ? Quand on sait que les infirmières ou les aide soignants n’ont pas le temps de manger au self et sont obligés de manger sur le pouce dans leurs services, qui en plus sont interrompus durant ce bref repas.

Si les agents allaient manger au self, les services seraient en manque d’effectifs !

Ce service des cuisines voit le nombre de ses repas baisser régulièrement et envisage de supprimer 2 postes, cherche à faire venir du personnel d’autres administrations (Conseil Général) pour venir manger au self.

C’est un comble !

Nos agents ne peuvent pas venir à notre self et les autres pourraient ???

Tout cela a t-il été anticipé alors que la cuisine a subi de gros travaux ??? A-t-on pensé au déménagement de l’école d’infirmières ???

Autre sujet qui fâche !

L’autre remplacement des agents des services de soin, les heures supplémentaires qui s’accumulent, le recours loin d’être systématique aux agents contractuels pour remplacer les arrêts de maladie.

Cerise sur le gâteau, certains contractuels n’ont pas été renouvelés, on parle d’une « centaine, voire plus » et dont certains étaient là depuis 3 ou 4 ans.

La Direction a trouvé la solution pour résorber l’emploi précaire : c’est la porte !

Et les rappels à domicile pour remplacer au pied levé un agent en arrêt (quid de la vie privée des agents !!!)

Oh pardon ! C’est vrai, un hôpital ça fonctionne H 24, vous devez être joignable à tout moment.

Vous êtes taillables et corvéables à merci !

Et le droit à la vie privée alors ! Nous sommes des citoyens comme les autres avec les mêmes droits. La Loi Informatique et Liberté ne nous oblige nullement à communiquer nos numéros de téléphone ou adresses email.

Comment dans ses conditions ne pas comprendre l’usure des personnels de santé.

Le servage c’est pour quand ???

C’est ça l’avenir qu’on réserve à nos enfants ???

Les patients ne sont pas impactés peut-être par les conditions de travail des infirmières et aide soignantes ?

Les cadres n’en ont-ils pas marre d’être eux aussi débordés et maltraités quand on leur demande de faire des choses qui les rebutent alors qu’ils ont reçu une formation des risques psycho sociaux ?

Que nous dirons nos Directeurs ?

Les A.R.S. ?

Les Ministres ?

RESPONSABLES MAIS PAS COUPABLES ???

IL Y A RAS LE BOL !!!

Nous revendiquons les moyens et la rupture avec les

politiques d’austérité

VIVE LA RÉPUBLIQUE SOCIALE !!!

pdf