Spécial Tour 2019
Disponible à l'UD

Disponible à l'UD

InFOuest
N°69 - Mars 2019

N°69 - Mars 2019

L’inFO militante
N°3309 - 26/06/2019

N°3309 - 26/06/2019

Partenaire
Partenaire
Partenaire

Le projet du gouvernement de transformation de la FP est en réalité un projet de liquidation du statut général et des statuts particuliers qui y sont adossés. Il s’agit de satisfaire aux exigences de l’Union Européenne qui a déclaré que ce statut était « euro incompatible » en ce qu’il constitue un obstacle à la mise en place d’une Europe des régions fondée sur « la concurrence libre et non faussée » et le principe anti républicain d’équité.

A FO, nous le répétons avec insistance, il ne peut y avoir de République sans services publics, mais l’inverse est vrai également : il ne peut y avoir de services publics sans République. C’est pourquoi, à FO, même si nous ne donnons pas de consignes de vote, nous ne sommes pas pour autant indifférents à la forme que revêt l’Etat, surtout quand il prend en charge les politiques antis sociales des organisations supra nationales anti démocratiques.

A FO, nous pensons que « défendre les seuls intérêts matériels et moraux des travailleurs », c’est aussi défendre les droits des citoyens.

Que resterait-il des droits des citoyens si demain ferment les écoles, les hôpitaux, les centres des impôts, les bureaux de postes ? Que restera-t-il de l’égalité en droits des citoyens si demain ce ne sont plus des fonctionnaires recrutés sous statut qui appliquent des lois et des textes nationaux mais des contractuels précaires aux ordres des nouvelles féodalités territoriales ?

C’est pourquoi aujourd’hui, nous revendiquons le maintien de tous les droits garantis par les statuts nationaux et que nous combattons pour obtenir le retrait du projet de loi Darmanin. Nous revendiquons le maintien du paritarisme déjà mis à mal avec la loi scélérate de 2008 sur la représentativité des syndicats et le PPCR plus récemment dont nous demandons l’abrogation , nous revendiquons la défense du point d’indice, ciment lui aussi des 3 versants de la FP, son augmentation de 16% et 50 points de plus pour tous, le recrutement par statut contre le contrat, la titularisation de tous les contractuels qui le souhaitent, le maintien du Code des pensions civiles et militaires et de tous les autres régimes, du régime par répartition contre le projet de retraite à points, l’abandon de la régionalisation territorialisation , le maintien et la réouverture de tous les services , écoles, classes et postes supprimés, nous dénonçons la duperie que constituent les services au public qui de fait participent à la destruction des services publics, nous exigeons le retrait du projet de loi santé 2022 , la fin du jour de carence, l’abrogation de toutes les contre réformes qui frappent l’EN ( réforme du collège, du lycée et du bac, de la voie professionnelle , la loi Blanquer, de Parcoursup…).

Ce ne sont ni les sempiternelles journées d’action sans lendemain, ni l’éparpillement des luttes ou des formes d’action toujours plus innovantes et inoffensives qui nous mèneront à la victoire. C’est bien la grève jusqu’à satisfaction décidée par les salariés avec leurs organisations qui amènera le gouvernement à plier le genou et l’obligera à satisfaire nos légitimes revendications. C’est dans cette perspective que FO s’inscrit résolument.

Mickael Ferdinande, Secrétaire Départemental du SNFOLC