INFOUEST
INFOUEST n°73

INFOUEST n°73

L’inFO militante
L'inFO militante

L'inFO militante

Partenaire
Partenaire
Partenaire

Camarades,

L’info du jour dans les Côtes d’Armor, c’était la remise des chèques de la victoire collective et syndicale des camarades contre les capitalistes.

En présence du camarade Paul  Ribeiro qui représentait la Fédération FO-Métaux pour partager avec nous ce moment d’émotion suite au combat des camarades amiantés de Saint-Brieuc, le camarade Martial Collet a malgré l’émotion réussi à nous transmettre toute l’énergie collective de ce juste combat qui a été mené depuis des années.

Je remercie au nom de Jean Claude Mailly, du Bureau de la CE de l’UD, tous les camarades du syndicat qui ont tenu pendant toutes ces années pour ce juste combat, afin qu’il serve à d’autres salariés, et je remercie toute l’équipe de l’UD et les camarades présents (Paul, Jean-Marc, Patrice, Monique, Françoise, Stéphane et toute l’équipe de la commission d’action juridique…) qui ont participé tant à ce combat qu’à la mise en œuvre de ce moment sans égal.

A CHAFFOTEAUX (22) LE COMBAT CONTRE L’AMIANTE A PAYE

Après avoir été condamnée à plusieurs reprises par le tribunal des prud’hommes de Saint Brieuc dans les Côtes d’Armor à indemniser des ex salariés exposés àl’amiante, la direction du groupe Chaffoteaux représentée par le cabinet d’avocat Lefevre a décidé de jeter l’éponge et a abandonné les procédures judiciaires en cours concernant plus de 300 dossiers. Les ex salariés défendu par FO ont reçu plus 8000€ au titre du préjudice d’anxiété. L’Union Départementale FORCE OUVRIERE des Côtes d’Armor se félicite de ce résultat qui au final aura permis à près de 450 ex salariés de Chaffoteaux de faire reconnaître leurs droits. L’UD FO se félicite d’avoir fait condamner un groupe industriel, dont la responsabilité vis à vis de ses anciens salariés était énorme. L’UD FO espère que ce combat encouragera d’autres salariés à faire valoir également leurs droits car l’amiante reste en France l’un des plus grand scandale sanitaire, dont on estime qu’il provoquera le décès de plusieurs dizaines de milliers de salariés dans les années qui viennent.

Merci aussi à tous ceux qui ont envoyé leur message de solidarité et de félicitations, car il les méritent.

Nous commençons maintenant tranquillement à réfléchir à la préparation d’un nouveau dossier pour attaquer le délai de prescription de dix ans pour les amiantés et les 5 ans du civil suite à la loi scélérate de juin 2008.

http://www.ouest-france.fr/saint-brieuc-55-ex-chaffoteaux-ont-touche-leur-cheque-de-8-000-eu-2885583