InFOuest
N°68 - Octobre 2018

N°68 - Octobre 2018

L’inFO militante
N°3295 - 28/11/2018

N°3295 - 28/11/2018

Partenaire
Partenaire

Généralisation de la réforme des rythmes scolaires :

La rentrée 2014 ne peut pas, ne doit pas se dérouler dans ses conditions !

Tels les seigneurs évangélistes, qui brûlaient cultures et maisons des incroyants avant de reprendre leur chevauchée vers d’autres horizons, les deux derniers ministres de l’Education nationale sont donc partis pour de nouvelles aventures, parfaitement indifférents aux ravages dislocateurs de leurs lois et décrets sur les rythmes scolaires.

Pas question pour eux d’attendre ne serait-ce que la première rentrée de généralisation de leur contre-réforme, et d’être confrontés aux difficultés, au désarroi et à la colère de leurs victimes enseignants, personnels territoriaux, élèves, parents et élus !

IL Y A URGENCE !
Les décrets Peillon/Hamon
doivent être abrogés immédiatement.

À l’heure où nous écrivons, alors même que la rentrée n’a pas eu lieu, c’est par dizaines que le SNUDI-FO reçoit des appels de collègues désemparés à la découverte de leurs horaires de travail, des conditions de leurs décharges, de la réponse à leur demande de temps partiels, de l’organisation imposée par un IEN ou un maire, de l’utilisation de leur salle de classe, etc. Chaque jour dévoile une nouvelle conséquence désastreuse de la désorganisation imposée par les décrets Hamon-Peillon.

Vous trouverez ci-dessous le dernier numéro de Liaisons Syndicales édité par le SNUDI, consacré à la rentrée 2014 ainsi qu’une lettre ouverte de la FNEC-FP, sur le thème d’une rentrée scolaire sous le signe de l’austérité.

pdfpdf

Site du S.N.U.D.I. des Côtes d’Armor