INFOUEST
INFOUEST n°73

INFOUEST n°73

L’inFO militante
Partenaire
Partenaire
Partenaire
Partenaire

Ce ne sont pas moins de 200 délégués (51 mandatés validés sur 54 possibles), qui ont participé, le 9 décembre dernier à Saint-Brieuc, à ce vingt-troisième congrès de la Cgt-Force Ouvrière des Côtes d’Armor. Les délégués, à l’unanimité, ont placé ce congrès sous la présidence de notre camarade et amie Michèle Biaggi, secrétaire confédérale en charge de l’organisation. Après une mise à jour des statuts de l’UD 22, votée à l’unanimité, le secrétaire général Eric Le Courtois a décodé rapidement, pour permettre aux syndicats de s’exprimer librement, les situations récente, actuelle et à venir, dans lesquelles ouvriers et salariés se sont retrouvés, se retrouvent et vont se retrouver confrontés aux mises en place de toutes les mesures anti-sociales « quarante-neuf-troisées » et « état-d’urgencées » pour qu’ils ne puissent s’y opposer comme la constitution leur en donne le droit.

Vingt-huit intervenants ont, ensuite, pu prendre la parole pour expliquer ce qu’a été leur combat tout au long de ces trois dernières années et plus particulièrement de cette année 2016 qu’un gouvernement sensé porter des valeurs ouvrières et se réclamant de Jean Jaurès, a placé sous le signe de la régression sociale, avec le vote de la loi Travail dite-loi El Kohmri. Les délégués qui se sont exprimés, des Aides-Ménagères à l’Enseignement Supérieur, ne s’y sont pas trompés, appelant à poursuivre le combat dans toutes les branches et toutes les entreprises représentées dans le département. C’est d’ailleurs au cri de « Vive La Sociale » que la plupart ont terminé leur temps de parole. Le secrétaire général leur a, ensuite, fait écho lors de ses réponses.

Ce congrès de revendications et de combat s’est placé, spontanément, sous le signe de l’unanimité. Rapport d’activité, rapport de trésorerie, résolution, candidatures à la Commission Exécutive, ont été approuvés et votés par les délégués à l’unanimité.

Éric Le Courtois, volontaire pour continuer le combat, poursuivra donc par un nouveau mandat, la voie tracée par ses prédécesseurs.