Confédération FO
Partenaire
Partenaire
Partenaire
Partenaire

Les résolutions
=
Feuilles de route revendicatives !!


2023 04 07 adresse solennelle

Nous refusons le coup de force contre nos retraites !
Retrait immédiat de la contre-réforme Macron Borne.
C’est la grève générale, tous ensemble, qui permettra de l’imposer,
l’intersyndicale nationale doit y appeler maintenant.
[…]


2023 04 07 motion ANI10 février 2023

Le congrès de l’Ud CGT-FO 22 a pris connaissance de l’ANI du 10 février 2023 relatif au partage de la valeur au sein de l’entreprise. Cet accord revendique l’association capital-travail en liant les intérêts particuliers des salariés à ceux des patrons et des actionnaires. Il vise notamment à développer l’actionnariat salarié « en appelant à la simplification des contraintes administratives et du formalisme pesant et la gestion des dispositifs ».

Le syndicat se transformerait en conseiller financier afin d’informer et de sensibiliser les salariés « quant aux risques inhérents à l’actionnariat ».

En plein combat contre la réforme Macron-Borne des retraites qui ouvre la porte aux fonds de pension « les organisations signataires demandent […] d’ouvrir la possibilité de placer la prime de partage de la valeur dans un plan d’épargne d’entreprise et/ou d’épargne retraite lorsqu’il(s) existe(nt). ».

Le Congrès de l’UD CGT FO condamne la signature de l’ANI par la confédération et en exige le retrait.


2023 04 07 motion SNU

Motion sur le Service National Universel (SNU) pour la jeunesse.

Le Congrès de l’UD CGTFO 22, laïque, pacifiste internationaliste, dit non à la guerre : les travailleurs ne sont pas des ennemis, quel que soit le pays où ils sont nés et où ils travaillent.

Par contre, ils sont toujours les victimes à grande échelle des guerres. Le Congrès dénonce la militarisation de la jeunesse, il demande l’abandon définitif du Service National Universel (SNU). […]


2023 04 07 Résolution du congrès

[…]

Face à l’accélération de l’offensive généralisée contre tous les droits et garanties collectives des salariés, contre les salaires, contre les libertés et les bases même de la démocratie, pour tenter d’intégrer le syndicalisme dans des pactes corporatistes, le Congrès appelle à renforcer partout, en nombre et en implantations, le syndicalisme Force Ouvrière.

Le Congrès appelle à déposer partout les cahiers de revendications et appeler les salariés à l’action sur cette base.

Le Congrès réaffirme que la préservation de notre indépendance, est la garantie pour engager ces combats conformes aux seuls intérêts des salariés.

Le Congrès appelle notre confédération à reprendre le cap de la charte d’Amiens qui passe par l’arrêt immédiat, de la cogestion avec le patronat, au service de l’émancipation intégrale des travailleurs.