InFOuest
N°68 - Octobre 2018

N°68 - Octobre 2018

L’inFO militante
N°3295 - 28/11/2018

N°3295 - 28/11/2018

Partenaire
Partenaire
COMMUNIQUÉ DE PRESSE

Force-Ouvrière n’a de cesse de dénoncer le « Pacte de Responsabilité et de Solidarité», émanation du Pacte Budgétaire Européen, qui met en œuvre la politique de rigueur commanditée par la « Troïka » (la Banque Centrale Européenne, le Font Monétaire International et la Commission Européenne).

Les pactes d’austérité aux noms multiples sont cautionnés par certaines organisations syndicales en compagnie du MEDEF… rappelant l’entente commune préparant la loi de 2008, l’ANI de janvier de 2013, etc.

L’économie sur le « coût des salaires » prônée par les prédicateurs (experts en économie) n’est qu’un transfert des revenus du travail (salaire et salaire différé) vers le capital aux dépens uniquement des salariés.

Force-ouvrière, organisation syndicale n’ayant d’autre intérêt que la défense des salariés, mesure l’impact néfaste de cette politique sur les conditions de travail et le pouvoir d’achat de tous, tant du secteur public que du privé.

Nous exigeons :

  • Le retrait du pacte de responsabilité et l’annulation des coupes budgétaires de 50 milliards sur les dépenses publiques, le retrait du pacte de solidarité.
  • L’augmentation immédiate de 8 % de la valeur du point d’indice et l’attribution de 50 points d’indice pour tous les échelons.
  • Le maintien de la Sécurité Sociale issue du Conseil National de la Résistance.
  • Le maintien du Statut Général des fonctionnaires et des statuts particuliers, le respect des droits et statuts des personnels.
  • L’arrêt des destructions d’emploi, l’arrêt des suppressions de postes et la création des emplois statutaires nécessaires.
  • L’arrêt de la MAP (Modernisation de l’Action Politique) suite de la RGPP (Réforme Générale de la Politique Publique). La suppression de la loi HPST (Hôpital Patients Santé Territoire).
  • L’arrêt de tout acte de décentralisation supplémentaire. L’abrogation des décrets Peillon/Hamon qui dénationalisent l’Ecole publique pour lui substituer des services éducatifs locaux contraires à l’égalité républicaine, contraires à l’intérêt des élèves et des personnels.

Le bureau de l’UD FO 22 réuni ce 13 mai 2014, appelle à la grève interprofessionnelle tous les salariés et à participer massivement aux manifestations, le jeudi 15 mai 2014, place de Robien, à 10h30 à St Brieuc, pour exiger du gouvernement l’arrêt de cette politique suicidaire et réaffirmer leurs revendications :

le 15 mai 2014, avec FO, soyons en grève et en manifestation avec de vrais mots d’ordre :

Stop à tous les pactes d’austérité !
Non au plan d’économies de 50 milliards d’€ !
Non au pacte de responsabilité !
Augmentation immédiate des salaires et des indices !

pdf