InFOuest
N°68 - Octobre 2018

N°68 - Octobre 2018

L’inFO militante
N°3295 - 28/11/2018

N°3295 - 28/11/2018

Partenaire
Partenaire

LogoFnas_VignetteJe vous apporte le salut fraternel du Syndicat Départementale de l’Action Sociale FO 22.et plus particulièrement celui des auxiliaires de vies sociales et aides à domicile.

Il est demandé aujourd’hui à une association d’effectuer plus de 50 000 heures par mois afin de pouvoir rester indépendante. De plus certaines caisses, dont la CARSAT se dégagent des prises en charges et les mutuelles se tournent vers les secteurs marchands.

QUI SERONT NOS FINANCEURS DE DEMAIN ?

Que vont devenir les associations avec le regroupement des communautés de communes. Ces changements de statut ouvrent le champ à de nouveaux secteurs d’activités, ne garantissant plus nos salaires, et suppriment  nos emplois.

Nous ne pouvons que constater l’aggravation de nos conditions de travail.

  1. plus de stress, plus de compétitivité nous est demandé.
  2. des ambiances altérées, des amplitudes horaires trop longues, des plannings avec des coupures les salariés bien souvent attendent dans leurs véhicules.
  3. Salaire non réévalué.
  4. augmentation des frais de déplacements à la charge du salarié.
  5. Plus aucune formation professionnelle, coût du personnel qualifié trop cher.

Quel avenir pour les jeunes qui se dirigent vers l aide à domicile ?Après tous ces constats, les différents gouvernements osent insinuer que vieillir à domicile est un secteur créateur d’emploi, peut être, mais quel est le prix à payer pour y travailler et sous quelles conditions de travail les auxiliaires de vies sociales vont-elles pouvoir exercer leurs missions ? Sommes-nous des esclaves ?

Devons nous rappeler que nous travaillons dans de l’aide humaine.

Dans quelles conditions travaillerons-nous demain ?

DÉCLARATION du COMITÉ FÉDÉRAL NATIONAL de la FNAS F-O :

pdf